La borne des Löwenstein
  • La borne des Löwenstein

La borne des Löwenstein

Place Chanoine Pierlot, 2
B-6880 Cugnon (Bertrix)

Borne délimitant la propriété des Comtes de Löewenstein-Wertheim (L.W).
Après les la Marck, ce sont les Löwenstein, comtes de Rochefort, qui, en 1744 - 47, construiront, sur les fondations d'un bâtiment féodal, la demeure que nous connaissons de nos jours, le château de Cugnon, habité par la comtesse Pierlot. Le domaine avait été racheté, au XIXe siècle, par la famille Pierlot qui donnera à la Belgique un Premier ministre, Hubert Pierlot, entre 1939 et 1945. Sur la façade de la grange du château, figure un bas-relief aux armes des Löwenstein, dont l'association "Alisna" s'est inspirée pour son blason, tout comme la commune de Vresse.
Cette famille marquera son passage en faisant construire l'église baroque de Cugnon, dédiée à saint Rémi et classée par la commission royale des Monuments, Sites et Fouilles. Les courbes du clocheton, l'ondulation du rampant, l'insolite mouvement du pignon, le pot à feu évoquent la mouvante architecture du baroque Rhénan.
Le cimetière qui l'entoure est aussi classé et comporte une tombe de 1672. Adossée au cimetière, une stèle rappelle le souvenir du Premier ministre Hubert Pierlot. Les Löwenstein avaient un régisseur, Lambert, puis son fils, Charles Sandkoul, d'origine allemande, habitant à la rue du Moulin. Il reste une héritière, à Monthermé, qui porte encore le nom de l'ancien bailli. La ferme voisine possède toujours une taque d'Orval, datée de 1576, aux armoiries de Dom Lambert d'Orvaux, avec la crosse, l'étoile, l'oiseau et le trèfle. Rappelons que c'est vers le milieu du XVIe siècle que Charles Quint octroya à l'abbaye d'Orval les lettres patentes l'autorisant à ériger une forge qui fera sa fortune.
Les Löwenstein exerçaient haute, moyenne et basse justice et Sandkoul, bailli de Cugnon - Chassepierre, dirigeait la Cour du Baillage et la Gruerie, sorte de conservation de la forêt. De quelle justice s⤙agissait-il ? Seul l'adage nous est resté : "Du vin de Mouzon, du pain de Bouillon et de la justice de Cugnon, délivrez-nous, Seigneur ! " Les Löwenstein ont aussi battu monnaie que s'arrachent les numismates. L'ancienne ferme du château appartient au forestier Gérard Dufour et date de 1695.
(source texte : Jean-Etienne Hallet)

Top