Le Château fort de Bouillon
  • Le Château fort de Bouillon
  • Le Château fort de Bouillon
  • Le Château fort de Bouillon
  • Le Château fort de Bouillon

Le Château fort de Bouillon

Esplanade Godefroid, 1
B-6830 Bouillon
Tél. :+32(0)61 46 42 02

Le château fort de Bouillon est un des vestiges féodaux les plus anciens de Belgique. Mais outre sa richesse historique nourrie par le légendaire Godefroid de Bouillon, c'est bien plus qu'un bond dans le passé que vous allez effectuer en vous rendant dans l'ancienne ville ducale. Laissez-vous guider par le souvenir des chevaliers et surprendre par le ballet de rapaces en plein air. Deux expositions vous présentent ces oiseaux de proies mais aussi l'évolution de l'écriture depuis le Moyen Age jusqu'à notre époque.

La longue crête rocheuse créée par la boucle de la Semois fut occupée, dès l'époque gauloise, par un camp fortifié au lieu-dit la Ramonette. Cette butte, sorte de tour de guet de 9 mètres de diamètre, surplombe la vallée et est entourée de fossés taillés dans la roche. Ce poste de surveillance a appartenu à la famille Ardenne-Verdun, qui exploitait également le Château-le-Duc, propriété de 2 ha entourée de murailles en bordure ouest de la forêt de Menuchenet. Au début du XIe siècle, il fait partie de la propriété du duc de Lotharingie, Gozelon Ier, arrière grand-oncle de Godefroid de Bouillon.

Par manque d'eau ou par stratégie, le site de la Ramonette est négligé au profit d'une roche plus imposante, moins prenable et possédant une réserve naturelle d'eau, le futur château fort de Bouillon. Godefroid II le Barbu, fils de Gozelon, fortifie la butte sous la menace des invasions normandes.
Durant tout le Haut Moyen Age, on assiste à la formation d'une motte féodale, progressivement aménagée par les ducs en forteresse militaire et non en résidence princière. Cette dernière est également stratégique de part sa position géographique entre Paris, Liège et Aix-la-Chapelle. Le château est envié à la fois par la couronne de France et celle du Saint-Empire! La ville, petite agglomération marchande entre la paroi rocheuse et la Semois, se développe également en contrebas.

En 2017, nouvel éclairage du château. Deux thèmes sont abordés. Le premier concerne les croisades avec, en sous-thème, le feu et la terre. Le second thème est celui des légendes, des histoires, des contes sur le château avec les éléments de l’eau et de l’air. Ces thèmes sont déclinés en quatre scénographies. Techniquement, les murailles de la forteresse sont éclairées de blanc. Les bouches à canon, la cour d’honneur et les coulées de lumière sont réalisées au départ des trois couleurs primaires (rouge, bleu et vert).


Top