Ermitage de Saint-Remacle ou grotte Saint-Remacle (VIIe siècle)
  • Ermitage de Saint-Remacle ou grotte Saint-Remacle (VIIe siècle)
  • Ermitage de Saint-Remacle ou grotte Saint-Remacle (VIIe siècle)
  • Ermitage de Saint-Remacle ou grotte Saint-Remacle (VIIe siècle)
  • Ermitage de Saint-Remacle ou grotte Saint-Remacle (VIIe siècle)

Ermitage de Saint-Remacle ou grotte Saint-Remacle (VIIe siècle)


B-6880 Cugnon (Bertrix)

Cugnon doit une partie de sa célébrité à la période mérovingienne, lorsqu'au VIIe siècle, le roi d'Austrasie, Sigebert III, donne à l'évêque de Trèves, à destination de Rimagilus, le futur saint Remacle, abbé de Solignac, la terre de Congidunum.

Cugnon doit une partie de sa célébrité à la période mérovingienne, lorsqu'au VIIe siècle, le roi d'Austrasie, Sigebert III, donne à l'évêque de Trèves, à destination de Rimagilus, le futur saint Remacle, abbé de Solignac, la terre de Congidunum.

La charte de la donation de 644 nous apprend aussi que l'on devait ériger une abbaye (que Conques par ailleurs revendique), abbaye qui ne verra jamais le jour à Cugnon. Selon la légende, saint Remacle vécut en ermite avec son âne qui allait chaque jour chercher sa nourriture dans les villages voisins d'Auby, de Cugnon et de Mortehan. Lorsque le loup eut mangé l'âne, le saint le chargea de cette besogne. Il aurait vécu quelques années dans la grotte qui porte son nom et qui fut restaurée en 1936. Saint Remacle ira enfin construire son abbaye à Stavelot - Malmédy, dont il sera le premier abbé.
(Source texte : Jean-Etienne Hallet).

Top